Tourisme et TIC

Comment la non utilisation des TIC constitue une menace pour les entreprises du tourisme

L’intégration des nouvelles technologies de l’information et de la communication TIC transforme continuellement le tourisme mondial. Hélas, en Tunisie, le sous-investissement en TIC dans le secteur touristique lui porte désormais préjudice par rapport aux pays concurrents de la méditerranée, notamment la Turquie, la Grèce, l’Italie, l’Espagne…

Raison pour laquelle, il est temps que notre pays s’emploie à diversifier ce secteur stratégique, entre autres en optant pour un tourisme scientifique (congrès, séminaires, colloques, expositions…), rien que pour répondre à la logique de confort désormais exigée par les tours- opérateurs occidentaux. Il est ainsi fondamental de concevoir un tourisme alternatif qui repose sur l’introduction régulière et progressive des innovations technologiques.

Les champs d’application des T.I.C nous permettent aussi de repenser l’avenir d’un territoire pour un tourisme qui profite à toutes les couches de la population. En effet, les T.I.C permettent de cibler des nouveaux marchés en assurant l’information, la prospection, la commercialisation de nouveaux produits du terroir en valorisant des nouveaux sites touristiques et des monuments historiques.

En d’autres termes, la politique d’innovation doit faire en sorte que les T.I.C irriguent l’ensemble des activités touristiques et cela dans toutes les régions. Autrement dit, le recours de plus en plus important aux TIC, de la part des régions, des municipalités et des communes, est vital pour le développement touristique… L’enjeu consiste à séduire le touriste en lui proposant des services répondant à ses attentes, mais aussi  à satisfaire les besoins des citoyens et des entreprises ancrés sur le territoire ciblé.

Ce qui est sûr, c’est que la géo-localisation apporte une plus-value par rapport à une communication traditionnelle. Elle introduit de nouvelles méthodes de communication pour le tourisme. C’est une communication localisante et en temps réel ; c’est donc un procédé d’accès à l’information rapide et complète qui a tout pour séduire et servir les touristes.
Afin de mettre à niveau nos sites touristiques, les innovations technologiques deviennent incontournables, elles doivent être conçues comme une transformation des façons de penser et d’agir nécessitant une ré-allocation des compétences nationales plus auto-centrées vers des sources de créativité au niveau de tout le territoire (littoral et rural). Idem, la géo-localisation permet de préserver les patrimoines historiques, et de structurer et mieux organiser le tourisme des circuits culturels et historiques.

En Occident, la géo-localisation fait désormais partie des fondamentaux dans le tourisme. En effet, les touristes ont besoin de ce type d’entrée pour préparer leur séjour : les itinéraires, les « attractions » (musées, restaurants, magasins et monuments…) à proximité du lieu ciblé. Les jeunes générations privilégient de plus en plus ce type de recherche « multimédia » pour chaque destination.
Avec la géo-localisation, l’on peut faire rêver l’internaute-touriste ; lui proposer du conseil, créer de la valeur ajoutée au produit touristique local et améliorer la visibilité aux professionnels avec un « retour sur investissement » attractif
L’internaute-touriste n’est plus prêt à payer pour disposer simplement d’informations géo-localisées figées, car la valeur perçue est beaucoup trop faible. En effet, à l’inverse d’une carte géographique papier, il est possible d’actualiser les données de la géo-localisation proposée en temps réel, …

A titre d’exemple, TourismeDecouverte.com est un guide touristique français géo-localisé qui facilite la recherche en temps réel et prépare de telles visites : identifier toutes les sorties possibles, découvrir les fiches détaillées de chaque site à visiter, visualiser les lieux en amont et préparer son itinéraire avant chaque sortie … Avec ce guide touristique français, l’on peut visualiser directement sur son smart-phone tout ce qu’il y a à visiter autour de soi : Parcs, châteaux, musées, spectacles, grottes, sites historiques… Ce faisant, toutes les possibilités de sorties s’affichent instantanément. Si une sortie séduit, il suffit de cliquer sur l’écran pour en savoir beaucoup plus… il est même possible de faire une pré-visite virtuelle en se déplaçant en 3D autour du monument que l’on souhaite visiter en précisant quel itinéraire on veut emprunter avec les détails qu’il faut.

La géo-localisation s’avère un outil non-négligeable au service du développement touristique des collectivités territoriales et des sites touristiques et des monuments historiques en vu de valoriser leurs patrimoines.

Un chiffre-clé, en Tunisie, il y a plus de 1000 hôtels et 30 000 sites historiques dignes de ce nom ; ce qui donne une idée réelle sur l’ampleur du travail de géo-localisation à réaliser.
C’est pourquoi il est temps que notre pays mette en place une première stratégie nationale pour géo-localiser en temps réel les plus importants de nos sites touristiques et de nos monuments historiques.

Hassen Chaari
Universitaire, Président de l’Association pour le développement de la recherche et de l’innovation ADRI et de l’Association de rapprochement tuniso-allemand ARTA

Colloque sur la géo-localisation des sites touristiques
et les monuments historique, Hammamet 3.4.2014